Eh oui. Pour La Concrète, ça a fuit aussi…
Je m’appelle Fabienne Crinon, et La Concrète, c’est tout moi.
Femme comme vous, je suis celle qui vous comprend certainement le mieux.
Qui peut vous aider à résoudre votre souffrance.
Qui comprend ce que vous vivez actuellement.
Parce que j’ai vaincu mes fuites urinaires.

Voici la petite histoire…
Je venais de fêter mes 44 ans, je ressentais déjà le besoin d’aller souvent aux toilettes.
J’y allais aussi par anticipation.
Un jour que je faisais mes courses dans une grande surface, j’ai poussé d’un coup sec mon caddy lourdement chargé.
Mon effort a déclenché une fuite d’urine absolument incontrôlable…
Un liquide chaud coulait jusqu’à mes chevilles, et j’ai compris qu’il s’agissait de MON urine !
J’étais mortifiée.
Avec l’envie de pleurer, et d’aller me réfugier dans ma voiture garée sur le parking pour ne plus en bouger durant de longues minutes.
Pour ne plus revivre ce traumatisme, dès le lendemain j’ai acheté des protections urinaires.
Je vivais très mal de les porter, même la nuit par précaution.
Dans la crainte qu’elles se devinent à mon travail, je ne portais que des vêtements sombres que j’aspergeais de parfum pour masquer une éventuelle odeur.
J’essayais toutes sortes de solutions en croyant bien faire.
Pour faire des économies, j’en utilisais une seule pour toute la journée.
Mauvaise idée !
Car je sentais l’urine !
Alors j’en changeais plus souvent.
Et tous les mois je sortais de mon porte-monnaie 105,62 euros ! Soit 1267 euros par an pour l’achat de :

  • protections
  • produits d’hygiène
  • frais de pressing
  • parfums pour faire diversion

J’avais perdu mon enthousiasme et le goût à sortir.
Mes amis ne me reconnaissaient pas.
Il était hors de question de me confier à eux.

Célibataire, je ne voulais plus rencontrer d’homme, honteuse de ne plus me sentir femme.
Un jour, une amie que je recevais chez moi  a ouvert par erreur le placard de mon stock de protections.
Elle a éclaté de rire.
J’ai vite inventé l’excuse que les paquets étaient destinés à une voisine âgée.
C’est là que tout a basculé.
J’ai eu honte.
De lui mentir et… de me mentir !
Honte aussi de voir disparaître sans rien faire.
De penser que ma vie tournerait autour du stock du placard qui me coûtait 7500 euros depuis le début car 5 années s’étaient déjà écoulées depuis l’incident sur le parking.

Alors je me suis assise sur mon lit et j’ai fondu en larmes. D’impuissance et de colère !
De devoir vivre toute ma vie comme une « vieille incontinente avant l’heure » !

A partir de ce moment quelque chose au fond de moi a soufflé :
« Il est temps de prendre les choses en main ».
Je me suis sentie soulagée car j’avais pris la décision de changer les choses.
Je me suis juré que quel qu’en soit le prix, j’allais changer ma situation.
Alors je me suis prise de passion pour le sujet.
J’ai lu une quantité d’articles et de livres sur les fuites urinaires et je me suis rendue à des conférences.
Je me suis tellement documentée que sans le vouloir, je suis devenue experte sur le sujet alors que je partais de très loin !

Et surtout, j’ai découvert ceci :
Que les publicités sur les protections urinaires vous font surtout croire qu’il n’y a pas d’autres solutions que les couches.
Mon objectif a été de trouver la solution pour me réapproprier mon corps et ne plus le détester.
Quelques mois plus tard, j’ai trouvé !

J’ai compris et trouvé LA solution.

J’y croyais à peine tellement ce n’était « que ça ! ».
J’ai même découvert ce que personne ni mon médecin ni ma gynécologue personnels ne révèlent.
Ce que chaque femme doit savoir, ce que chaque mère doit enseigner à sa fille.
J’ai mis en place mes propres actions de progressions et de réussites.

Au bout de quelques semaines, je constatais avec bonheur que j’utilisais bien moins de protections.
J’ai pu ainsi économiser plus d’argent et le stock du placard diminuait jusqu’à zéro serviette urinaire !

Aujourd’hui je maîtrise mon corps et ma vie de femme.


Je ne crains plus d’uriner.
Terminée mon obsession des toilettes et ma perte de temps d’y aller si souvent.

Et ce n’est pas tout !
J’ai fait une découverte incroyable :
En plus de ma victoire sur mes fuites, mon corps a gagné en sensations très intimes.
Mes nouvelles capacités sous la couette me valent désormais des surnoms plutôt flatteurs ;-).
Je ne dis pas cela pour me vanter, bien au contraire.
Je dis cela car je souhaite vous convaincre que :

Pour vous aussi c’est possible !
Quel que soit votre âge, quelle que soit votre situation aujourd’hui.
Il n’est JAMAIS trop tard !

C’est ce qui m’a décidé à ne pas garder cela pour moi.
Et d’avoir une mission un peu folle : en faire bénéficier un maximum de femmes et leur épargner des années de souffrance et d’incompréhension.

Alors voici pour vous l’unique méthode que j’aurais aimé avoir sous la main plus tôt pour venir à bout des fuites urinaires.

Avertissement 

Mes approches ne remplacent pas le diagnostic de votre médecin. 
Si vous souffrez d'incontinence, consultez votre médecin traitant.