Dans le cadre de sa petite solidarité-à-elle, baptisée Solidarité & Confinement, La Concrète offre gracieusement (et réellement gratuitement ! La Concrète ne touche aucun revenu.) aux auteurs dont les manuscrits correspondent à sa ligne éditoriale :

    • une visibilité affichée sur le site La Concrète avec lien vers votre site de vente
    • la communication sur :

      • la page Facebook La Concrète 
      • les autres réseaux sociaux qu’elle met progressivement en place
      • la chaîne YouTube La Concrète

Ces prestations gratuites correspondent à une liste définie et précise ICI
que vous pouvez demander à : fabienne.crinon@laconcrete.fr

Ah, il y a certainement un piège… 

A ceux qui pourraient critiquer la démarche de Fabienne (qui anime concrètement La Concrète), ceci est répondu : 

  • Je me sens légitime d’apporter mon aide aux auteurs, à la hauteur du dynamisme de ma « minusculité ».
  • La ligne éditoriale que j’ai choisie pour La Concrète a pour but la transmission, l’apport de solutions par l’expérience de l’Autre, et pour le bienfait de celui auquel il écrit.
  • Je ne promets pas aux auteurs de La Concrète de devenir écrivain-à-best-seller. Je veux qu’ils soient déclencheurs d’un Tilt ! ne serait-ce auprès d’un seul lecteur.
  • Je m’éloigne volontairement du monopole discret et du snobisme de l’édition. Mon seul snobisme est de dédaigner les fautes d’orthographe mais d’accepter que j’en fasse parfois.
  • Je ne veux pas gagner des millions d’euros avec des navets (même s’il n’y a pas de mal à cultiver le navet…), je veux vivre de ma passion et de mes projets en couveuse.
  • Oui j’aimerais être le Roi Lire, et je revendique être la petite reine de mon mini-royaume bien concret.
  • Je ne veux pas « gagner ma vie sur le dos des autres » car ma vie je considère l’avoir déjà gagnée, autrement.

Pour terminer, n’oubliez pas que derrière les mots de mon clavier-complice, je suis une femme qui travaille avec force et conviction, et courage aussi. Laissez-moi, droite dans mes bottes, accomplir ma mission personnelle et professionnelle avec tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs de La Concrète.

Je vous remercie.

Fabienne Crinon, La Concrète.

*L’écriture inclusive n’est pas appliquée ici, pour le confort de l’œil des lecteurs, parce que c’est moche, et surtout parce que La Concrète n’a pas besoin de rappeler qu’elle a toujours cru en l’égalité femme-homme-homme-femme. Merci.